31 Mars 2007
 
Liberté de la Presse:
Dernières nouvelles sur la liberté de la presse dans la région

En Syrie, le tribunal correctionnel de Damas a retenu trois chefs d'accusation contre le journaliste et écrivain Michel Kilo le 26 mars 2007. Parce qu'il a signé la déclaration "Beyrouth-Damas, Damas-Beyrouth", une pétition appelant à de meilleures relations entre le Liban et la Syrie, il risque trois ans de prison. Kilo est accusé d'avoir "affaibli le sentiment national", "propagé de fausses informations" et incité à des "dissensions confessionnelles et raciales".

In Irak, 10 personnes employées par la société de production Wasan Media et un de leurs anciens collègues sont maintenus en détention par le ministère de l'intérieur depuis plus d'un mois sans qu'aucun chef d'inculpation ne soit retenu contre eux. Le 25 février dernier, des agents du ministère de l'intérieur ont effectué une descente dans les locaux de Wasan Media et ont arrêté ces dix personnes qui exercent le métier de caméraman, ingénieur du son, chauffeur et gardien.

En Algérie, le 27 mars 2007, un séminaire de formation de journalistes a été interrompu par la police dans la ville de Tizi-Ouzou, au motif que la Fondation Friedrich Ebert, organisatrice de la rencontre, n'avait pas demandé d'autorisation. Depuis l'instauration de l'état d'urgence en 1992, toute réunion publique est soumise à autorisation préalable.

Sources des alertes :

Reporters Sans Frontières (RSF), France

Comité de protection des journalistes (CPJ), New York