26 Juillet 2007
 
Liberté de la Presse:
Du pouvoir de la presse marocaine

Pensez-vous que la presse marocaine abuse de son pouvoir ? Telle est la surprenante question à laquelle les lecteurs du e-mag marocain indépendant emarrakech étaient invités à répondre la semaine dernière. Dans un pays où nul officiel n'a été acculé à la démission suite à un article dénonçant ses agissements, la formulation même de la question étonne.

APN a demandé à Tarik Essaadi, journaliste et patron de Point Info, société qui gère le site d'informations emarrakech, comment est venue l'idée d'un tel sondage « Il y a un débat à ce propos dans les cafés du royaume et dans les coulisses des médias : La presse abuse-t-elle de ses pouvoirs pour "attaquer" les autorités suprêmes ou exagère-t-elle dans sa manière de couvrir certains sujets ? Cette question divise le public. Et d'ailleurs le résultat du sondage va dans ce sens. Les deux camps sont quasi à égalité ».

Effectivement, une majorité, certes petite puisque correspondant à 50,73% des 617 votants, estime que la presse abuse de son pouvoir !  « Je crois qu'il est encore tôt pour trancher la question. La presse indépendante marocaine est toujours embryonnaire. Il faut du temps et beaucoup de formation aux médias », poursuit Essaadi.

Interrogé par APN, Abdelmounaïm Dilami, président du groupe Eco-Médias qui publie les quotidiens L'Economiste et Assabah qui est par ailleurs Président de la Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux, a un tout autre avis sur la question : « En ce moment, certains courants au sein du pouvoir mènent une offensive contre la presse. Il est à craindre que cela ne s'intensifie. Ce sondage curieux prépare et accompagne l'offensive».

Et vous, qu'en pensez-vous ? Merci de faire parvenir vos commentaires à fmiadi@wan.asso.fr