02 Juillet 2007
 
Liberté de la Presse:
Dernières Atteintes à la Liberté de la Presse dans la Région

Cette semaine, des atteintes à la liberté de la presse ont été recensées à Djibouti, en Irak, dans les Territoires palestiniens et au Yémen.

En Irak, quatre autres journalistes ont été tués au cours des deux dernières semaines.

Hamid Abd Sarhan a été tué au cours d'une embuscade alors qu'il rentrait chez lui le 27 juin 2007. Il revenait du sud de Bagdad lorsque des hommes armés ont bloqué sa voiture et ouvert le feu. Il a reçu plusieurs balles et a été tué sur le coup. Sarhan avait travaillé pendant plus de 30 ans pour l'agence de presse nationale. Depuis l'invasion américaine, il avait rejoint l'agence de presse privée Iraqioun.

Le journaliste Rahim Al-Maliki a trouvé la mort lors d'un attentat suicide à l'hôtel Mansour de Bagdad, où se tenait une réunion des chefs tribaux le 25 juin 2007. Maliki, qui animait deux émissions culturelles sur Al-Iraqiya, couvrait la réunion.

Zena Mahmoud, reporter au journal Alhaqiqa et ancienne présentatrice sur une station de radio irakienne, a été tuée par un inconnu à Mosul le 24 juin 2007, alors qu'elle regagnait son domicile.

Aref Ali Falih, correspondant depuis décembre de l'agence de presse indépendante Aswat Al-Irak (Voix d'Iraq) dans la province de Diyala, au nord-est du pays, a été tué lors d'un attentat à Al-Khalis le 11 juin 2007.

Toujours en Irak, les bureaux de la chaîne de télévision publique Al-Iraqiya dans la province de Maysan, au sud, ont été détruits le 18 juin 2007.

Toujours en Irak, Mohammed Al-Anwar, correspondant du quotidien égyptien Al-Ahram, a été blessé lors de l'explosion d'une voiture à Bagdad le 19 juin 2007.

Toujours en Irak, Imad Al-Khaza'i, correspondant de la chaîne de télévision privée Al-Baghdadiyah à Diwaniya (180 km au sud de Bagdad), a été retenu pendant plusieurs heures par les forces de sécurité irakiennes pour avoir enfreint le décret interdisant de s'approcher des lieux d'un attentat. Ce décret a été ordonné en mai 2007 par le Premier Ministre Nouri Al-Maliki.

A Djibouti, l'organe du Mouvement d'opposition pour le Développement et le Renouveau démocratique, Le Renouveau Djiboutien, ne paraît plus depuis le 13 mai 2007, après la confiscation de son matériel d'impression par la police. Il s'agit de la troisième confiscation en quatre mois. Farah Abadid Hildid, qui travaillait pour cet hebdomadaire, a été arrêté le 3 juin 2007 et condamné à un mois de prison pour publication d'informations inexactes le 14 juin 2007.

Dans les Territoires Palestiniens, l'Armée de l'Islam, le groupe armé retenant en otage le journaliste de la BBC Alan Johnston depuis le 12 mars 2007, a diffusé le 24 juin 2007 sur un site web une vidéo le montrant sanglé d'une ceinture d'explosifs. Le 18 juin 2007, le parti islamiste Hamas avait lancé un ultimatum aux ravisseurs de Johnston pour qu'ils le libèrent dans la journée. Dans un communiqué, le groupe a réagi en menaçant de le tuer.

Au Yémen, la cour de sûreté de l'Etat à Sanaa a décidé le 25 juin 2007 de maintenir en détention préventive pendant un mois le rédacteur en chef du journal d'opposition en ligne Al-Shoura, Abdulkarim Al-Khaiwani. Ce dernier n'est pas apparu au tribunal depuis son arrestation le 20 juin 2007 pour ses liens supposés avec les rebelles chiites agissant dans le nord du pays. Un de ses avocats, Khaled Al-Anesi, a critiqué le refus du ministre de l'Intérieur de n'autoriser que les visites familiales. Depuis son arrestation, aucun de ses avocats n'a pu entrer en communication avec lui.

Source des Alertes :
Reporters Sans Frontières (RSF), Paris