09 Juin 2007
 
Conférences et Séminaires:
Les rencontres de la presse mondiale s’achèvent en regardant résolument vers l’avenir

Le 60ème Congrès Mondial des Journaux, 14ème World Editors Forum et Info Services Expo ont pris fin au Cap mercredi, avec un regard optimiste vers l'avenir des journaux.

Réunissant plus de 1 600 professionnels des médias venus de 109 pays, cette rencontre de trois jours de la presse internationale a démontré à plusieurs reprises la vitalité et l'innovation qui caractérisent l'industrie aujourd'hui.

Avec des diffusions en hausse, un nombre record de titres payants, des investissements de capitaux supérieurs à 6 milliards de dollars l'an dernier, le marketing agressif des marques et le lancement d'une pléthore d'extensions des gammes de produits, on a grandement exagéré la disparition des journaux, a déclaré Gavin O'Reilly, le Président de l'Association Mondiale des Journaux, qui organisait ces événements.

"Il est trop facile d'être négatif en ce qui concerne les journaux, et de nombreux commentateurs ont profondément tendance à spéculer à la baisse", a souligné M. O'Reilly.

Vous trouverez une couverture complète des débats, y compris les résumés des présentations, des interviews vidéos des orateurs et des délégués, et plus encore à http://www.capetown2007.co.za.

L'an prochain, le 61ème Congrès Mondial des Journaux, 15ème World Editors Forum et Info Services Expo 2008 auront lieu du 1er au 4 juin dans la cité maritime de Göteborg, au sud-ouest de la Suède. Ces manifestations seront accueillies par l'Association suédoise des Editeurs de Journaux, qui représente les quotidiens suédois et d'autres entreprises de médias. Pour en savoir plus, allez sur http://www.wangoteborg2008.com.

Voici certains commentaires des participants des conférences 2007 du Cap, qui était placées sous les auspices de l'Association sud-africaine des Journaux :

"On parle beaucoup de gadgets et d'internet, mais il y a un ingrédient merveilleux que l'on oublie souvent : la passion. La passion de servir les gens, de les écouter les gens, et de leur donner ce qu'ils veulent".
Fergus Sampson, Directeur Général, Daily Sun, Afrique du Sud

"Le courage est pour nous un mot important. Les vieilles entreprises qui ont réussi deviennent très souvent paresseuses et se reposent sur leur succès historique. C'est pourquoi il faut du courage pour faire les choses différemment et pour inventer de nouvelles façons de faire."
Tomas Brunegard, CEO, Groupe Stampen, Suède

"Dans les marchés en développement, les journaux continuent à augmenter leur diffusion à pas de géant, et dans les marchés matures, les ventes affichent une résistance remarquable face à l'assaut des médias numériques. Même dans de nombreuses nations développées, l'industrie maintient ou renforce parfois même ses ventes. Parallèlement, les journaux exploitent pleinement toutes les nouvelles opportunités offertes par les canaux de distribution numériques pour développer leur audience. A mesure que la marée numérique gagne en puissance, il est remarquable de constater que la presse écrite reste le média préféré de la majorité des lecteurs qui souhaitent rester informés."
Timothy Balding, CEO, Association Mondiale des Journaux

"On a dit beaucoup de choses sur la façon dont l'émergence d'un média éliminerait ceux qui étaient là avant lui : les premiers livres élimineraient les sermons, puis les journaux élimineraient les livres, la radio éliminerait les journaux, et la télévision tuerait tous les autres moyens d'information. Cela ne s'est pas produit. Mais nous devons continuer à tenir compte du facteur le plus important: le temps. A combien de choses une personne normale peut-elle se consacrer durant une journée de 24 heures. C'est ce défi que nous devons relever."
Mario Garcia, CEO, Groupe Garcia Media, Etats-Unis

"Les Norvégiens ont dépensé 125 millions d'euros sur le contenu mobile en 2006. Plus de 70 pour cent de ces revenus sont allés dans les poches des fournisseurs de contenu, y compris les journaux."
Erik Nord, CEO adjoint, Telenor, Norvège

"Alors que certains signes montrent que la diffusion imprimée chute dans certaines régions, le pourcentage de personnes qui cherchent leurs informations à la fois sur le net et dans leurs journaux augmente rapidement et compense largement la baisse en diffusion dans les médias imprimés."
Martha Stone, Directrice du Projet SFN, Association Mondiale des Journaux

"La première marque que les jeunes adoptent est la télévision, puis internet. Ils voient les journaux comme un idéal romantique, ambitieux et inspirant. Ils les considèrent comme un autre type de média."
Robert Barnard, Associé, D-Code, Canada

"Racontez l'histoire de l'Afrique avec autant de profondeur et de mise en contexte que possible, faites physiquement le tour du continent pour refléter ce qui se passe réellement sur le terrain."
Thabo Mbeki, Président, République d'Afrique du Sud

Pour la couverture complète des conférences, y compris les vidéos, les débats, les résumés des présentations et plus encore, visitez http://www.capetown2007.co.za.

L'AMJ, l'organisation mondiale de l'industrie de la presse, qui est basée à Paris, représente 18.000 journaux. Elle regroupe 77 associations nationales d'éditeurs, des journaux et des directeurs de journaux dans 102 pays, 12 agences de presse et 10 organisations de presse régionales et internationales.

Pour toute question, contactez : Larry Kilman, Directeur de la Communication, AMJ, 7 rue Geoffroy St Hilaire, 75005 Paris France. Tél : +33 1 47 42 85 00. Fax : +33 1 47 42 49 48. Portable : +33 6 10 28 97 36. E-mail : lkilman@wan.asso.fr.