21 Mai 2007
 
Liberté de la Presse:
Dernières nouvelles sur la liberté de la presse dans la région

En Somalie, Abshir Ali Gabra et Ahmed Hassan, deux journalistes travaillant pour Radio Jowhar ont été tués le 15 mai 2007. Ils accompagnaient un gouverneur de province lors d'un déplacement lorsqu'un groupe d'hommes armés non identifiés ont fait le feu sur le convoi.

En Syrie, l'écrivain et journaliste Michel Kilo, qui collaborait au journal libanais Al-Nahar et au quotidien Al-Quds Al-Arabi, a été condamné à trois ans de prison le 13 mai 2007. Il a été arête deux jours après avoir signé la Déclaration "Beyrout-Damas" le 12 mai 2006 qui appelle à un établissement de relations diplomatiques basées sur le respect de la souveraineté du Liban et de la Syrie.

Dans les Territoires Palestiniens, le journaliste Issam Mohammad Awad al-Joujou a été tué par des hommes armés lors d'intenses combats fratricides non loin de deux immeubles de la ville de Gaza abritant des entreprises de presse le 15 mai 2007. Awad al-Joujou travaillait pour le site pro-Hamas Palestine Live.

Toujours dans les Territoires Palestiniens, Osama Abu Musameh, journaliste travaillant à l'hebdomadaire islamiste Al-Risala, a été blessé peu de temps après avoir été contrôlé à un barrage sur son trajet du bureau à la maison le 15 mai 2007.

Toujours dans les Territoires Palestiniens, Suleyman Al-Aashi et Mohammed Mattar Abdu du quotidien pro-Hamas Filistin ont été tués par balle à Gaza le 13 mai 2007.

En Tunisie, le journaliste Slim Boukhdir a été agressé le 3 et 15 mai 2007. Boukhdir a écrit un article sur la bousculade qui a entraîné la mort de sept personnes lors d'un concert le 30 avril 2007 et mettait en cause la responsabilité d'un proche du président Ben Ali.

En Irak, le ministère de l'Intérieur a annoncé le 14 mai 2007 que les journalistes ne pourraient plus accéder aux lieux des attentats.

En Egypte, le juge Abdel Fatah Murad a demandé au tribunal administratif de bloquer l'accès à 29 sites internet en plus des 21 dont il a précédemment requis la fermeture. En outre, le juge Fatah Murad a déposé une nouvelle plainte contre Gamal Eid, le directeur executif de HRinfo, Ahmed Seif El Islam, directeur exécutif du Hisham Mubarak Law Center et Amr Gharbia, auteur du  blog Holiat Saheb Al-Ashgar. Le magistrat accuse les trios hommes d'extorsion et exige 50 000 livres égyptiennes de dommages (environ 8 800 dollars).

En Jordanie, l'ex-député Ahmad Oweidi Abbadi a été arête le 3 mai 2007 après la publication sur internet d'une lettre ouverte où il accusait le gouvernement du roi Abdallah de corruption.

Sources des alertes:
Comité des écrivains en prison du PEN International, Londres
Reporters Sans Frontières (RSF), Paris
Comité de Protection des Journalistes (CPJ), New-York