09 Mai 2007
 
Nouvelles du Monde des Médias:
Une industrie florissante

La diffusion mondiale des journaux a augmenté de près de 2 % en 2006 et le nombre de nouveaux titres a également progressé sensiblement, selon les chiffres provisoires dévoilés le 8 mai par l'Association Mondiale des Journaux.
    
« La diffusion des journaux payants a enregistré une hausse de 1,9 % en un an pour atteindre plus de 510 millions d'exemplaires en 2006 et le nombre de nouveaux titres payants est en augmentation, franchissant la barre des 11 000 pour la première fois dans l'histoire », a annoncé l'AMJ lors de présentations faites à Londres devant des investisseurs, des analystes et des journalistes.

"Les prédictions portant sur les journaux sont en fait très différentes des idées reçues les concernant", a déclaré Gavin O'Reilly, Président de l'AMJ et PDG du groupe Independent News & Media Ltd.

"Ceux d'entre nous qui travaillent dans la presse sont très confiants dans l'avenir, un avenir qui repose sur ce que nous savons faire de mieux : offrir des produits intéressants et utiles à nos marchés locaux, rassembler des audiences croissantes et les présenter à nos annonceurs", a-t-il ajouté.

Les chiffres révélés se fondent sur des données préliminaires recueillies par l'AMJ dans 200 pays et territoires - partout où des journaux sont publiés- pour son étude annuelle sur les tendances mondiales de la presse qui sera publiée le mois prochain lors du Congrès Mondial des Journaux et du World Editors Forum au Cap, en Afrique du Sud (http://www.wan-press.org/capetown2007/fr).

La présentation a révélé que :

- Les ventes de journaux ont augmenté de 1,9 % depuis 12 mois et de 8,7 % depuis cinq ans. Si l'on y ajoute les gratuits, la diffusion mondiale a progressé de 4,3 % en un an.
- La diffusion des quotidiens gratuits a plus que doublé en cinq ans, avec 40,8 millions d'exemplaires distribués par jour.
- Plus de 1,4 milliard de personnes lisent à présent un quotidien.
- Les quotidiens payants ont franchi la barre des 11 000 pour la première fois dans l'histoire.
- La presse écrite est le premier support publicitaire mondial et accapare 42% du marché publicitaire. Les journaux à eux seuls arrivent au deuxieme rang avec 29,4 % des dépenses mondiales. "Ces chiffres masquent le fait que les journaux - en tant que second support publicitaire mondial derrière la TV - représentent en réalité davantage que les investissements combinés dans la radio, le cinéma, les magazines et Internet", a précisé M. O'Reilly.
- Les recettes publicitaires ont augmenté de 4 % en un an et de 15,6 % ces cinq dernières années.
- Les journaux ont investi plus de 600 milliards de dollars dans du matériel d'impression et de production au cours des 18 derniers mois.

Vous pouvez télécharger la présentation intégrale de l'AMJ sur http://www.wan-press.org/london2007.

"On ne manque pas de données statistiques sur les diffusions, le lectorat, l'audimat, le temps passé en ligne - et même si elles vont plus ou moins en faveur des journaux, il est indéniable que ces derniers représentent de plus en plus le média grand public de l'avenir et non du passé, touchant un segment démographique important, généralement stable, fiable et identifiable", a souligné M. O'Reilly.

Ces nouveaux chiffres ont été révélés lors de présentations faites à l'occasion d'une journée sur les marchés financiers, organisée par l'AMJ à Londres dans le cadre de son initiative internationale pour promouvoir le pouvoir de la presse écrite et corriger certaines affirmations absurdes et préjudiciables annonçant la mort imminente du journal.

Cette manifestation a attiré à Londres des investisseurs, des analystes, des consultants auprès de grandes banques d'affaires et de grosses sociétés, comme Bear Stearns, Citigroup, Goldman Sachs, Merrill Lynch, Morgan Stanley, UBS, Deutsche Bank, JP Morgan, Alliance Bernstein, Fidelity International et bien d'autres.

Cette initiative comprend également une campagne publicitaire multilingue lancée dans plusieurs pays par l'AMJ afin d'offrir un contrepoids nécessaire aux informations erronées concernant les journaux. La première annonce est parue le 8 mai en Grande-Bretagne et dans d'autres pays.

La présentation intitulée "The Facts About Newspapers, Not the Myths" (La vérité sur les journaux : au-delà du mythe) a également montré que :

- Parmi les médias établis, les journaux sont nettement meilleurs que leurs concurrents dans la gestion des cycles économiques.
-  Les journaux représentent le seul média grand public véritable - étant par nature "réfractaires à la fragmentation".
- Les journaux s'avèrent beaucoup plus efficaces que les médias audiovisuels quand il s'agit de résister à l'assaut des médias numériques.
- La pénétration d'Internet n'a pas un impact négatif sur les volumes sous-jacents de publicité.
- Davantage de produits de presse, novateurs, ont été lancés ces 24 derniers mois qu'au cours des 30 années écoulées.
- Les nouveaux quotidiens gratuits ont - en très peu de temps - conquis plus de 40 millions de lecteurs, notamment parmi les jeunes.
- Les entreprises de presse continuent d'investir massivement dans leurs activités et dans leur avenir.

"Je veux dire par là que le profil de risque des journaux est devenu positif, avec des perspectives de gains en augmentation - en d'autres termes, que les investissements dans la presse écrite sont de nouveau à l'horizon", a précisé M. O'Reilly. "Cela ne veut pas dire que l'on constate partout déjà une tendance haussière sur les marchés des journaux, mais avec des coefficients de capitalisation qui frisent leurs plus bas niveaux historiques, ils représentent à présent une fantastique opportunité d'investissement."

L'AMJ, l'organisation mondiale de l'industrie de la presse, dont le siège est à Paris, représente 18 000 journaux. Elle regroupe 76 associations nationales d'éditeurs, des journaux et des directeurs de journaux dans 102 pays, 12 agences de presse et 10 organisations de presse régionales et internationales.

Pour toute question, contactez : Larry Kilman, Directeur de la Communication, AMJ, 7 rue Geoffroy St Hilaire, 75005 Paris France. Tél : +33 1 47 42 85 00. Fax : +33 1 47 42 49 48. Portable : +33 6 10 28 97 36. E-mail : lkilman@wan.asso.fr.