07 Avril 2007
 
Liberté de la Presse:
Dernières nouvelles sur la liberté de la presse dans la région

En Irak, Khamail Khalaf, qui a été enlevé le 3 avril 2007 dans le quartier de Yarmouk à Bagdad, a été retrouvé mort deux jours plus tard dans le quartier de Jamia. Il réalisait des reportages sur la vie sociale et culturelle en Irak pour la Radio Free Iraq depuis 2004.

 

Toujours en Irak, le journaliste Othman al-Mashhadani, qui travaille pour le quotidien saoudien Al-Watan, a été enlevé le 4 avril 2007 à Bagdad alors qu'il rentrait chez lui.

Toujours en Irak, Nabaz Goran, pigiste pour les journaux Media et Halati ainsi que pour le site kurdistanpost.com, a été enlevé à Erbil le 3 avril 2007. Ses ravisseurs, cinq hommes portant des uniformes militaires - l'auraient conduit en dehors de la ville et l'auraient battu à coups de bâton et de tuyau d'arrosage avant de lui ordonner de "tenir sa langue". Ils l'ont relâché quelques heures plus tard. Goran est connu pour son ton critique envers les autorités. Deux plaintes avaient été déposées contre lui, avant d'être retirées suite à la médiation du Syndicat des journalistes du Kurdistan.

Toujours en Irak, le 31 mars 2007, Majed Albraikan, correspondant en Irak de la station américaine Radio Sawa a été agressé près de son domicile. Trois motards armés ont ouvert le feu sur son véhicule. Le journaliste a été blessé, mais sa vie n'est pas en danger.

En Tunisie, le 29 mars 2007, le directeur de la rédaction du journal online Kalima, Omar Mestiri, a été convoqué par le Substitut du procureur de la République, Zied Souidane, pour répondre d'un délit de diffamation en vertu du Code de la presse, suite à une plainte déposée par l'avocat Mohamed Baccar. Mestiri risque, si la charge est retenue, entre un et trois ans de prison.

En Somalie, Le 22 mars, le Gouvernement Fédéral de Transition (TFG) a ordonné à Al Jazeera et à deux stations de radio privées locales Shabelle Radio et Horn Afrik Radio, d'arrêter d'émettre depuis la capitale du pays. Selon le Syndicat Nationale des Journalistes Somaliens (NUSOJ). La même semaine, Bashir Sheik Abdirahman Mohammed, journaliste travaillant pour Radio Shabelle et son chauffeur Osman Qoryoley, ont été détenus pendant trois jours. Ils ont été appréhendés le 21 mars alors qu'ils se rendaient à l'aéroport de Mogadiscio pour participer à une conférence de presse du Premier Ministre. Aucune raison n'a été invoquée pour justifier cette arrestation.

Toujours en Somalie, selon le Syndicat National des Journalistes de Somalie (NUSOJ), des inconnus armés ont ouvert le feu sur un véhicule transportant Mohamed SheikNur, pigiste de Associated Press, Mohamed Ibrahim Isak, pigiste du New York Times, Abshir Ali Gabre, journaliste de Radio Jowhar et deux journalistes freelance. La voiture a été arrêtée de force et les hommes armés ont volé deux caméras, six téléphones portables et de l'argent aux journalistes. Ils auraient également violenté Nur.


Source des alertes :

Reporters Sans Frontières (RSF), Paris

Observatoire pour la liberté de presse, d'édition et de création (OLPEC), Tunisie

Fédération internationale des Journalistes, (FIJ) Bruxelles

Comité de protection des journalistes, (CPJ) New York